lundi, mai 10, 2021
Sécurité

Béni : Les FARDC et la MONUSCO pris la main dans la poche en Ruwenzori dans le massacre de la population

287views

Les FARDC et la MONUSCO pris la main dans la poche en Ruwenzori/Beni dans le massacre de la population

Si certains pouvaient encore douter du fait que les ADF n’existent pas à Beni, sinon que la population Nande fait face à des génocidaires sous commandement de Kagame et de Kabila, sous un silence complice de la communauté internationale, qu’il vienne au Secteur de Ruwenzori, en territoire de Beni. Il n’est plus un secret pour personne, et toute la population locale martyre de ce crime contre l’humanité n’en doute point : plus il y a présence des militaires de la FARDC (communément appelés «présumés ADF-NALU ») et des forces de la MONUSCO dans un coin du territoire de Beni, en République Démocratique du Congo, plus il y a massacres, pillages et destructions et occupation des champs en périodes de récoltes. Et de fait, les massacres se réalisent dans les périphéries des camps des FARDC et de la MONUSCO, et très souvent pendants que ceux-ci font des déplacements suspects jours et nuits, avec des véhicules hermétiquement couverts et des hélicoptères à des destinations injustifiables.


En prenant le courage extraordinaire de dénoncer publiquement, et à tout risque, l’implication négative de certains éléments des forces de la MONUSCO, une personnalité de la politique congolaise, qui serait l’honorable député Alain SIWAKO, encourage les populations victimes de ne pas céder à la flatterie et de se prendre en charge, en empêchant que des camps de ces soldats de la mort ne se répandent sur le territoire. La population meurtrie a salué le courage de cet élu du peuple et invite les autres politiciens du pays de lui emboiter les pas. En fait, le silence des politiciens fait partie du problème du Congo, car il constitue une complicité.


Cette triste vérité s’est vérifiée encore une fois en cette période de fin d’année 2020, les génocidaires ayant choisi de détruire le secteur de Ruwenzori, de piller ses boutiques, de bruler ses maisons, de tuer et traumatiser sa population, ainsi que d’occuper toutes ses communes rurales, ses villages et zones agricoles de cacao.


En fait, pendant longtemps Ruwenzori avait résisté à la force des envahisseurs. Et ses zones agricoles étaient devenues petit à petit un véritable grainier de la ville de Beni, en même temps refuge des milliers des familles victimes de cette insécurité imposée par le duo de la mort, Kagame-Kabila.


L’objectif de cet article c’est de rappeler encore une fois qu’il n’y a pas d’ADF-NALU qui tuerait systématiquement une paisible population en territoire de Beni, sinon que le peuple Nande fait face à des militaires de Kagame et Kabila, renforcés par des mercenaires venus de toute part.

Et leur objectif, mis en exécution depuis des années, est clairement génocidaire : il faut détruire le peuple Nande et tout son système économico-culturel, afin de s’approprier des terres de ses ancêtres.
Depuis plusieurs mois, les populations du secteur de Ruwenzori ont été massacrées sans pitié par ces chiens de la mort de Kagame-Kabila, les ADFARDC, une armée kabiliste kagamisée, intentionnellement appelée « présumés ADF-NALU ».

Des maisons et magasins brulés, des personnes tuées, des animaux emportés, etc. Une calamité sans pareille en toute l’histoire de ce secteur.


Cette situation qui perdure déjà dans la zone depuis la première attaque qui eut lieu à Halungupa, non loin de la rivière Semuliki, s’est accentuée progressivement à travers tout le secteur de Ruwenzori.

On a vu même des porcs pillés par des soi-disant islamistes. Ironie de l’histoire !!! Entre temps, des officiers kabilistes deviennent des commerçants du cacao, du bois, des minerais, etc.


Mais, hélas ! La vigilance de la population martyre de Ruwenzori a permis une fois encore de dévoiler au clair du soleil le mystère de ces présumés ADF, c’est-à-dire, les ADFARDC.

En effet, citoyens congolais et vous tous qui aimez le Congo, les chèvres, les porcs, etc., et tous les articles commerciaux pillés par ces malfrats se trouvent dans les camps militaires des ADFARDC à Bulongo et ailleurs. Que celui qui doute de toutes ces informations fasse des enquêtes sérieuses. La population de Ruwenzori est disposée à en rendre davantage compte, en lui fournissant des détails.


En tout cas, cette réalité d’hypocrisie et de manipulation de l’opinion publique doit prendre fin

Il n’y a pas d’ADF-NALU à Beni, comme non plus de CADECO en Ituri. La population a déjà assez souffert. Il est temps que la justice, s’il y en a encore au monde, fasse son travail.


Des vidéos et des photos parlent de cette réalité crue : une armée qui tue son propre peuple à cause de l’instrumentalisation, de la gourmandise et de la mauvaise gouvernance. En fait, des militaires se promènent avec des chèvres et autres denrées pillées à Bulongo par de militaire loyaliste sans avoir tuer ou capturer un présumer ADF , comme on peut s’en rendre compte dans des photos qui circulent.


Pour camoufler leur jeu génocidaire, les ADFARDC ont même enregistré des vidéos pour donner l’impression qu’ils étaient attaqués par des soi-disant ADF-NALU islamiste, mangeurs de viande de porc. Ils en sont eux même distributeurs sur des réseaux sociaux.


Dans une vidéo qui circule, ces mêmes ADFARDC font un montage d’une supposée attaque à leur camp de LOSELOSE, à quelques kilomètres de la cité de Mwenda ; la honte ne tuant pas. Ces hommes à la conscience achetée croient que le niveau critique de la population est aussi bas que le leur.

Même un enfant de 5 ans sait voir dans la vidéo qui circule qu’il s’agit d’un jeu-mascarade, sans ennemi, monté avec l’intention de semer et de propager une fausse opinion.


La population meurtrie de Beni a droit à la vie, à la solidarité de toute la population congolaise et à la justice. On n’a jamais vu pareille indifférence de toute une nation face à une catastrophe de cette magnitude. C’est incroyable. Même le président de la république brille par son silence, son inaction et son absence. Quoi qu’il en soit, en cette situation, toute forme de silence et d’inaction est considérable comme une complicité.


En attendant, que le peuple ne soit pas distrait. Habitants du secteur Ruwenzori et de tout le territoire de Beni, n’abandonnons pas nos terres, nos villages, nos communes rurales, nos champs, etc. Défendons-nous et protégeons-les nous-mêmes.

Nos leaders locaux, prenez courage. Et surtout, ne soyez pas des complices. Le salut ne viendra pas d’ailleurs. Entre tous, nous devons prendre notre destin en main.


Vive la RD Congo. Vive le Territoire de Beni. Vive le peuple qui s’auto-défend.

La rédaction

CONTENU SPONSORISE

Leave a Response

Polelecd.com

Polelecd.com

Polelecd.com
Polelecd.com est un web site d'actualités sociopolitique en République démocratique du Congo. créé le 16/12/2020