mardi, juillet 27, 2021
Politique

RDC : “La désignation de l’informateur n’a violé aucune disposition constitutionnelle”

177views

Le député MLC Daniel Mbau est d’avis que la désignation de l’informateur par le président de la République n’a violé aucune disposition constitutionnelle.


« Non, il n’y a pas violation »,, soutient-il dans un entretien à bâtons rompus avec Dépêche.cd. Il a même fait savoir que la vidéo qui circule sur les réseaux sociaux où il explique le processus de désignation de l’informateur a été trafiquée et coupée malicieusement.
« Ils ont trafiqué et coupé malicieusement la vidéo »,déclare-t-il.
Pour lui, rien n’oblige, en principe, l’informateur à attendre la démission formelle du Premier ministre avant d’entamer à sa mission.
De même, il indique que la tâche de ce dernier ne dépend qu’essentiellement du président de la République et ne vise que le Parlement.
Aussi pense-t-il que le basculement de la majorité peut conditionner la reconfiguration impérative du pouvoir parlementaire et dicter la philosophie gouvernement.


Pour cela, l’informateur n’est pas un subrogé administratif du Premier ministre.


Selon lui, l’informateur n’est qu’un simple vérificateur constitutionnel investi du pouvoir d’identification d’un groupe politique qui détient la réalité du pouvoir parlementaire à l’Assemblée nationale.


Le président de la République a désigné, depuis le 31 décembre 2020, le sénateur Modeste Bahati comme informateur afin d’identifier la nouvelle majorité parlementaire. Il a, à cet effet, 30 jours pour rendre son rapport.

Célestine M.

CONTENU SPONSORISE

Leave a Response

Polelecd.com

Polelecd.com

Polelecd.com
Polelecd.com est un web site d'actualités sociopolitique en République démocratique du Congo. créé le 16/12/2020