mardi, avril 20, 2021
A LA UNE

RDC : La Campagne “Congo n’est pas à vendre (CNPAV)” dévoile son rapport 2020

74views
La campagne « Congo n’est pas à vendre (CNPAV) » dévoile son rapport 2020

Le Congo n’est pas à vendre s’inquiète de la corruption au sein des institutions de la République. Censée combattre elle-même ces pratiques. Un phénomène qui prend de l’ampleur et qui risque de compromettre l’avenir de la Nation. Les organisations membres de cette plateforme l’ont déclaré jeudi lors des échanges des vœux avec la presse et quelques représentants diplomatiques.
Au cours de cette échange, DJIMY Kande responsable de cette organisation a révélé le bilan mener une année par CNPAV dans le cadre de la lutte contre la corruption est partiellement satisfaisant et estimant qu’il y encore absence de volonté politique pour combattre efficacement certains faits de corruption.
« Je pense que les faits sont assez parlant avec l’affaire APLC. Aucune personne n’a été sanctionné officiellement par le président de la République, nous parlons également de l’IGF qui est aussi l’institution de lutte contre la corruption qui entrain de recruter des personnes accusées des faits de corruption. Nous parlons de la grâce présidentielle accordée à des personnes condamnées pour détournement des deniers public. Je pense que tous ces faits sont très éloquents pour parler de la volonté politique » a affirmé Djimi kande.
Jean Michel Bondo du « Réseau d’éducation au Congo RECIC » a affirmé avoir attendu toute l’année 2020 pour voir la présidence de la République s’activer pour redynamiser la cours de compte.

« La cours de compte a des magistrats mais près de trois ans après, ils n’ont jamais prêté serment, donc, ils ne peuvent pas agir.

Donc du point de vue opérationnel, la cours de compte jusqu’ aujourd’hui n’a pas une jurisprudence parce que n’a jamais rendu un arrêt tout ça c’est la faiblesse du non appui du gouvernement ».


Se penchant sur le projet YABISO ; initié par l’homme d’affaire israelien Dan Gertler, la synergie d’ONG recommande ceci au gouvernement : « Aux responsables politiques d’ouvrir une enquête sur les activités de Dan Gertier au Congo, d’ordonner aux entreprises minières KCC, MUNI et Mrtalkol de suspendre les versements des royalties à ce dernier en attendant les conclusions de l’enquête, car cet argent est celui de la Gécamines et donc du peuple congolais » a conclut cette synergie des ONG.

Valentin KABANDANYI.

CONTENU SPONSORISE

Leave a Response

Polelecd.com

Polelecd.com

Polelecd.com
Polelecd.com est un web site d'actualités sociopolitique en République démocratique du Congo. créé le 16/12/2020