vendredi, août 6, 2021
Justice

RDC/Procès 100 Jours : Human Rights watch et Procès Kamerhé

304views
Procès 100 jours : Human rights watch doutent sur les motifs d’arrestation de KAMERHE


Dans l’affaire 100 jours qui a conduit à la condamnation du président de l’UNC Vital KAMERE, L’organisation américaine des droits humains Human Rights Watch émet des doutes sur les véritables motifs qui ont conduit à sa condamnation.


Dans une publication sur son site internet, l’organisation internationale de défense des droits de l’Homme a expliqué largement la situation générale en République Démocratique du Congo.

Abordant l’affaire concernant le procès 100 jours, cette organisation émet des doutes sur les poursuites ayant conduit à la condamnation de Vital KAMERE, directeur du cabinet du président de la République Démocratique du Congo.


Cette publication intervient quelques jours seulement, après la controverse née de la grâce présidentielle sur deux personnalités condamnées pour le détournement de deniers publics, dans le même dossier de 100 jours.

Ce programme ayant conduit à la condamnation de Vital KAMERE et d’autres complices.

La société civile a notamment saisi la justice pour obtenir son annulation.


Human Rights Watch Estime que depuis l’arrivée au pouvoir du nouveau président Félix TSHISEKEDI, la situation des droits humains en République Démocratique du Congo s’est dégradée sérieusement. Dans son rapport annuel rendu public ce mercredi 13 janvier 2021, Human Rights Watch affirme : “après une première année de mandat marquée par des avancées“. “Les autorités congolaises ont réprimé des manifestants pacifiques, des journalistes et des personnalités politiques, tout en utilisant les mesures de l’état d’urgence imposé de façon temporaire en raison de la pandémie de Covid-19 comme prétexte pour endiguer les mouvements de contestation“, fait-elle savoir.
Dans cette même déclaration, Human Rights a confirmé des allégations de corruption au sein du cabinet présidentiel et de tous ses proches, et estime en outre que les vraies raisons d’arrestation de KAMERE sont ailleurs.
Rappelons que le 20 juin 2020 dernier, le Directeur de Cabinet du président la République Démocratique du Congo, Vital KAMERE, a été condamné pour détournement de fonds et corruption à 20 ans de prison. Alors que, des nombreuses autres personnalités, impliquées dans des actes de corruption ces dernières années, n’ont fait l’objet d’aucune enquête. Jetant de doutes sur les véritables motifs de poursuites.
Valentin KABANDANYI

CONTENU SPONSORISE

Leave a Response

Polelecd.com

Polelecd.com

Polelecd.com
Polelecd.com est un web site d'actualités sociopolitique en République démocratique du Congo. créé le 16/12/2020