lundi, avril 12, 2021
A LA UNE

La Voix des sans voix pour les droits de l’homme condamne les propos “Divisionnistes” et “sécessionnistes” du Pasteur Ngoy Mulunda

54views
La VSV condamne les propos “divisionnistes” et “sécessionnistes” du pasteur Daniel Ngoy Mulunda!

Dans un communiqué publié ce mercredi 20 janvier 2021, la Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme (VSV) “condamne” les propos “divisionnistes” frisant les velléités “sécessionnistes” inacceptables tenus par le pasteur Daniel Ngoy Mulunda, responsable de Nouvelle Eglise Méthodiste et ancien président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), à l’occasion de la commémoration du 20ème anniversaire de l’assassinat de M’zée Laurent-Désiré Kabila, samedi 16 janvier 2021, à Lubumbashi, province du Haut-Katanga.

Officiant le culte d’action de grâce en mémoire de celui qu’on appelle “Soldat du peuple”, décédé le 16 janvier 2001, Ngoy Mulunda a, en effet étalé un certain nombre de conditions pour que la province du Katanga ne soit pas coupée du reste de la RDC. Il exige, entre autres, le “respect” vis-à-vis de l’ancien président Joseph Kabila et l’ancienne première dame Olive Lembe Kabila.

Suite à ces propos, le pasteur a été arrêté lundi 18 janvier 2021 à sa résidence de Lubumbashi, et conduit à l’Agence Nationale des Renseignements (ANR) de la même ville, avant d’être transféré mardi 19 janvier 2021 au Parquet près le Tribunal de Grande Instance de Lubumbashi d’où il a été acheminé à la prison de Kasapa, relate la VSV.

Cette organisation de défense des droits de l’homme invite tous les acteurs politiques congolais de toutes les tendances confondues ainsi que les responsables des Eglises à œuvrer pour la paix, l’unité et la concorde nationale, surtout en ce moment où les discours tribalistes ont refait surface dans bon nombre des provinces de la République démocratique du Congo.

Elle rappelle que certains propos sont susceptibles d’inciter des Congolais à la haine tribale et à la violence, capables de conduire aux violations massives des droits humains telles que vécues il y a quelques années dans certaines provinces de la RDC.

Ngoy Mulunda ayant été arrêté pour ses propos divisionnistes, la VSV saisit cette occasion pour rappeler à la justice congolaise et les services de sécurité de diligenter des enquêtes pour interpeller tous les acteurs politiques et des responsables des Eglises qui ne cessent de recourir aux propos susceptibles de provoquer des violences tribalo-éthniques ou interreligieuses.

Cette structure demande, enfin, à la justice congolaise d’œuvrer en toute indépendance pour garantir au pasteur tous ses droits, entre autres celui à la défense, et d’être jugé dans un délai raisonnable.


Valentin Kabandanyi

CONTENU SPONSORISE

Leave a Response

Polelecd.com

Polelecd.com

Polelecd.com
Polelecd.com est un web site d'actualités sociopolitique en République démocratique du Congo. créé le 16/12/2020