jeudi, mai 13, 2021
A LA UNE

RDC : l’ACAJ invite l’IGF a initier une enquête

212views

Gestion de frais de test Covid-19: l’Acaj invite l’ IGF à initier une enquête

L’Association congolaise pour l’accès à la justice (Acaj) constate une opacité dans la gestion des frais de test Covid-19, et le non respect de la validité légale.

Ainsi, l’Ongdh, dans son communiqué du 26 janvier 2021, invite l’Inspection générale de finances (IGF), à initier une enquête aux fins de clarifier les conditions de perception et d’affectation des ressources issues des tests Pcr, “sur lesquelles pèsent de graves suspicions de mauvaise gestion et de détournement, et communiquer ses conclusions à la Justice pour d’éventuelles poursuites judiciaires”.

En effet, rappelle l’Acaj, dans une récente sortie médiatique, le Dr. Jean-Jacques Muyembe, Secrétaire technique du Comité multisectoriel de riposte à la Covid-19 en RDC, justifiant le coût “exorbitant” des tests Covid-19 pratiqués en République Démocratique du Congo, a affirmé qu’une partie des ressources était destinée à l’acquisition d’intrants nécessaires dont les réactifs, et qu’une autre était affectée à la rémunération, sous forme de prime, à toutes les parties prenantes intervenant dans la lutte contre la Covid-19.

Des investigations menées sur terrain par l’Acaj révèlent, non seulement une gestion non transparente des fonds issus des Pcr réalisés, mais également une application ondoyante des prescriptions quant à la durée de validité des tests Pcr.

L’Acaj en voudrait pour preuve le fait que, dans le cadre du suivi sanitaire des milliers de passagers utilisateurs des voies aériennes, les fonctionnaires du ministère de la Santé et autres commis notamment aux aéroports de Lubumbashi et Kinshasa ont rapporté ne pas percevoir de prime tel que vanté par le Dr Muyembe en dehors de leurs modiques salaires.

En plus, la lettre du ministre de la Santé N°1250/CAB/MIN/S/870/SDC/DC/2020, du 24 septembre 2020, adressée au directeur général de l’Autorité de l’aviation civile sur la validité des tests Covid-19, fixe à 14 jours leur validité pour les voyages à l’intérieur du pays et à 3 jours pour les voyages à l’extérieur.

En violation flagrante des prescrits de ladite lettre, les services du ministère de la Santé chargés de réaliser les tests Pcr, notamment à Lubumbashi, dans la province du Haut-Katanga, ont décidé de ramener à 7 jours la validité des tests relatifs aux voyages à l’intérieur du pays. “Ce qui constitue une arnaque savamment encadrée et tolérée par le Secrétariat technique du Comité multisectoriel de riposte à la Covid-19 en RDC qui ne peut prétendre ignorer cette ignominie”.

Le ministre national de la Santé a imposé, verbalement et en violation de l’article 93 alinéa 2 de la Constitution, un test Pcr à tous les voyageurs en provenance de l’étranger contre le payement de 45 $US. Et pourtant, tous les Etats qui ont imposé, à titre exceptionnel, un test Pcr à l’arrivée, le font gratuitement ( Belgique, France, Emirats Arabes Unis, Grande Bretagne…).

L’Acaj dénonce cette tracasserie administrative inacceptable dans un Etat de droit.

De ce qui précède, elle recommande au ministre national de la Santé, de faire cesser la forfaiture dénoncée, y diligenter une enquete urgente et sanctionner de manière exemplaire leurs auteurs et complices, d’une part ; et mettre fin au caractère payant du test Pcr à l’arrivée pour tout voyageur présentant un certificat de test valide lui délivré par le pays de départ.

A tous les voyageurs, il leur est demandé de faire respecter la validité de leurs tests Pcr conformément à la lettre du ministre de la Santé

N°1250/CAB/MIN/S/870/SDC/DC/2020, du 24 septembre 2020, adressée au directeur général de l’Autorité de l’aviation civile.

Valentin Kabandanyi

CONTENU SPONSORISE

Leave a Response

Polelecd.com

Polelecd.com

Polelecd.com
Polelecd.com est un web site d'actualités sociopolitique en République démocratique du Congo. créé le 16/12/2020