mercredi, septembre 29, 2021
ActualitésPolitique

RDC : Affaire Écoles fictives, Sylvestre Ilunga complice !

360views

Le Premier ministre sortant, Ilunga Ilunkamba ne peut pas prétexter l’ignorance, pour avoir piloté, aussitôt après son entrée en fonction, en septembre 2019, avec les partenaires éducatifs (syndicats des enseignants, parents d’élèves, gestionnaires d’écoles conventionnées, inspecteurs de l’EPST, experts du gouvernement), plusieurs réunions d’évaluation de la mise en œuvre de la gratuité.

C’est d’ailleurs sur base de leur état des lieux que le Président de la République avait donné le feu vert à l’application de la gratuité dans le secteur de l’enseignement officiel de base.

Le Premier ministre démissionnaire ne peut prétendre n’avoir pas constaté le gonflement démesuré de l’enveloppe de paie des enseignants, d’autant plus qu’en janvier 2020, une commission spéciale avait été mise sur pied, sur décision du Conseil des ministres, pour procéder au toilettage des listes de nouvelles unités mécanisées mais non payées ainsi que celles des nouvelles unités non mécanisées et non payées.

On se souvient qu’à l’époque, les fichiers du Secope avaient enregistré plus de 300.000 nouvelles unités, ce qui posait un sérieux problème de budgétisation des effectifs. C’est également en ce moment que des rumeurs ont commencé à circuler au sujet d’écoles fictives couvertes par de faux arrêtés ministériels et d’enseignants fictifs recrutés dans la parfaite illégalité.

Dès lors que les dépenses de paie des enseignement et de fonctionnement des écoles ainsi que de fameuses « provinces éducationnelles » étaient passées du simple au double, voire au triple ou au quadruple, cette situation ne pouvait laisser le chef du gouvernement insensible, car constituant un sérieux goulot d’étranglement dans l’application de la gratuité.

Daniel Engele

CONTENU SPONSORISE

Leave a Response

Polelecd.com

Polelecd.com

Polelecd.com
La presse libre, POLELECD.COM créé le 16.12.2020