vendredi, septembre 17, 2021
Medical doctor giving injection to make antibody for coronavirus
ActualitésMondeSanté

COVID-19 : l’Inde élargit sa campagne de vaccination aux 45-50 ans

215views

L’Inde a étendu jeudi sa campagne de vaccination contre le coronavirus à la tranche d’âge des 45-60 ans, espérant ainsi faire face à une recrudescence des contaminations.

Les centres publics et privés où est injecté le précieux sérum seront ouverts tous les jours sur l’ensemble du mois d’avril, y compris les jours fériés, dans le cadre d’une “étape importante visant à étendre de manière exponentielle la campagne de vaccination dans tout le pays”, a déclaré le ministère de la Santé.

Cette montée en puissance fait suite à une augmentation du nombre des cas depuis début février -où le nombre de nouvelles infections quotidiennes était passé en dessous des 9.000-. Jeudi, il a atteint son plus haut niveau depuis octobre, à plus de 72.000.

Et des experts ont mis en garde: le nombre d’infections augmente à une vitesse plus rapide que l’an passé, où les cas quotidiens avaient atteint un pic à près de 100.000 en septembre.

L’Inde a administré plus de 65 millions de vaccins aux personnes âgées et à d’autres groupes vulnérables, mais à un rythme trop lent pour atteindre l’objectif ambitieux du gouvernement d’immuniser 300 millions de personnes d’ici la fin juillet.

L’État le plus touché par le virus est le Maharashtra, où se trouve Bombay (ouest), la capitale financière du pays.

Dans cette ville, un hôpital de fortune du complexe Bandra Kurla a vu le nombre des patients admis pour cause de coronavirus passer de 180 il y a trois semaines à 940, a déclaré à l’AFP son directeur Rajesh Dere. Il a précisé que le complexe, qui abrite également l’un des principaux centres de vaccination de Bombay, augmentait son personnel et ses heures d’ouverture.

“A partir d’aujourd’hui, nous pouvons vacciner entre 7.000 et 8.000 personnes chaque jour”, a-t-il ajouté.

Les réservations pour les vaccinations doivent être normalement faites par le biais d’une application gouvernementale nationale. Mais, selon les responsables du complexe, les gens peuvent aussi se présenter sans rendez-vous. Cela été manifestement le cas pour Ashok Sawant, un avocat de 61 ans : “Je ne me suis pas inscrit en ligne ou via l’application, je suis juste venu directement au centre et je me suis fait vacciner”, a-t-il déclaré à l’AFP.

La capitale New Delhi a également connu un pic de cas, mais son zoo a rouvert ses portes aux visiteurs jeudi, plus d’un an après sa fermeture.

“La vie doit continuer”, estime Hazia Ali, 21 ans, originaire de l’Etat voisin de l’Uttar Pradesh et venue visiter New Delhi avec sa famille, même si le virus les inquiète.

Daniel Engele

CONTENU SPONSORISE

Leave a Response

Polelecd.com

Polelecd.com

Polelecd.com
La presse libre, POLELECD.COM créé le 16.12.2020